Abraham Schrameck

wikipedia.jpgdada.jpg

vota les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain

Banniere schrameck copie

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com & tany_masina@yahoo.fr)

Abraham Schrameck, né le 26 novembre 1867 à Saint-Étienne et mort le 21 octobre 1948 à Marseille, est un homme politique français.

Biographie

Il est successivement chef de cabinet de Louis Lépine, alors préfet de la Loire, puis directeur de l’administration pénitentiaire, préfet des Bouches-du-Rhône de 1911 à 1918, gouverneur général de Madagascar de 1918 à 1920 et ministre de l'Intérieur des deuxième et troisième gouvernements Paul Painlevé en 1925. Il est élu sénateur des Bouches-du-Rhône à quatre reprises entre 1920 et 1939.

Il s'attire alors les foudres de l'Action française (AF). Charles Maurras publie une lettre ouverte, violemment antisémite, contre Schrameck, qui était juif, en réaction à l'assassinat de sept militants nationalistes en moins de six mois et au désarmement du service d'ordre de l'Action française par Schrameck1,2. Cet épisode fut largement couvert par la presse de l'époque. Le député Jules Delahaye, également proche de l'AF, déclare en 1911 : « Il ne faut pas un juif à la tête des prisons pour maltraiter les chrétiens » 3.

En juillet 1940, Schrameck vota les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Il fut bientôt arrêté et interné en raison de ses origines juives. Parvenant à gagner la Provence, il y resta caché jusqu’à la Libération.

Mandats sénatoriaux

  • Élu le 11 janvier 1920
  • Réélu le 9 janvier 1921
  • Réélu le 14 janvier 1930
  • Réélu le 10 janvier 1939
  • Fin de mandat le 21 octobre 1945
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : vendredi, 06 Février 2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×