Hubert Auguste Garbit

wikipedia.jpgdada.jpgGouverneur de Madagascar (1914-1917)

recueillis par Robert ANDRIANTSOA (malagasy@gmail.com)

hubert-auguste-garbit.jpgHubert Auguste Garbit est né le 4 avril 1869 à Lyon.

Issu de Polytechnique, il prend le 22 septembre 1893 un poste de Lieutenant à Diégo Suarez. Sa carrière se déroule principalement à Madagascar où rapidement il gravit tous les échelons. Il quitte madagascar pour un très court séjour à La Réunion, où il est nommé intérimaire pour le poste de gouverneur.

Garbit prend ses fonctions à La Réunion le 30 août 1912.

Il doit gérer quelques mois après son arrivé les cyclones de 1913 qui balayent la colonie.

Les cyclones de 1913 :

A partir du 20 février et jusqu’au 5 mars 1913, cinq cyclones passent à proximité de La Réunion. Les trois premiers provoquent essentiellement des pluies torrentielles. Mais le 4 mars, un nouveau météore frappe la l'île, les vents sont synonymes des destructions habituelles. Le déluge, qui s’abat sur une terre déjà saturée par douze jours de pluie, dévaste la colonie. Garbit va vite impulser la reconstruction.

En 1913 paraît le premier guide illustré du Dr Gustave Manès, édité par le Syndicat d'Initiative. Saint-Denis est décrite comme " une ville coquette aux rues régulièrement tracées ". La ville va étrenner son nouveau pont sur la Rivière Saint-Denis, le pont s'appellera pont Garbit en l'honneur de son gouverneur.

Le 14 mai 1913, le gouverneur Hubert auguste Garbit fonde l'Académie de La Réunion dont l'objet est l'étude de l'histoire, la géographie, les sciences naturelles, la littérature et les arts.

Le 17 mai, le journal officiel dresse la liste des 20 membres sur les 25 titulaires prévus. La séance d'ouverture se déroule le samedi 21 juin 1913 au musée Léon Dierx dans la salle offerte à l'Académie. Jules Hermann est le premier président de l'Académie de La Réunion.

 L'Académie compte parmi ses principaux collaborateurs unegrande partie des souscripteur du Musée Léon Dierx : Méziaire Guignard, le Docteur Azéma, R. Barquissau, P. Berg, Vincent Boyerde la Giroday, H. Foucque, le Docteur Vergès...

 Par arrêté du 23 novembre 1913, il est mis fin à l'intérim d' Hubert Auguste Garbit. Il quitte La Réunion, le 24 novembre pour Tamatave pour prendre sa fonction de gouverneur général de Madagascar. Son remplacement à La Réunion, Pierre Louis Alfred Duprat est nommé par décret, le 28 septembre 1913.

1914, Hubert auguste Garbit, est à l'origine de l'effort de guerre considérable que fait Madagascar pour ravitailler les combatants et les usines de France. L'effort de la grande île est aussi humain, 43 863 engagés volontaires malgaches partent se battre sur les fronts européens.

16 mai 1919, le gouverneur général Garbit, fait une conférence à l'école coloniale, sous la présidence de M. Paul Doumer, sénateur, ancien ministre, ancien président de la chambre des députés relatant l'effort de Madagascar pendant la guerre. Extait :

" ... Je dois déclarer que, lorsque le conseil d'administration de l'Edole m'a proposé de faire cette conférence, j'ai accepté avec empressement : c'était une occasion qui m'était offerte de faire mieux connaître le concours relativement si important que s'est efforcée de donner à la défense nationale, depuis le débuts des hostilités, la colonie que j'ai eu l'honneur d'administrer.

Madagascar, une des dernières venues dans le giron de la France, comme une jeune fille modeste et sage, a fait peu parler d'elle. Son effort est resté presque ignoré, même du public généralement averti des choses coloniales ; mais je n'ai pas le droit d'être modeste à ses dépends ; je ne le serai donc pas : j'aime mieux vous l'avouer de suite.

Vous voudrez bien m'en excuser, considérant que j'ai un devoir à remplir : c'est de dire combien et comment, colons, fonctionnaires et indigènes rivalisèrent de zèle, d'enthousiasme patriotique et d'esprit de sacrifice pour venir en aide à la mère patrie, au cours de cette guerre qui lui fut si injustement et si cruellement imposée.

Ils se sont conduits en enfants fidèles : la métropole doit le savoir. Quant à moi, qui ai constaté le dévouement absolu à la chose publique, dans toutes les circonstances et de toutes les manières, de mes collaborateurs et de mes administrés de toute couleur, je suis heureux de leur adresser aujourd'hui, devant vous, le juste tribut de ma reconnaissance... "

Hubert Auguste Garbit, est fait le 16 juin 1920, commandeur de la Légion d'honneur à titre militaire.

Il meurt le 30 octobre 1933 à Girons.

27 Juin 1937, un monument à sa mémoire est inauguré à Antsirabé Madagascar, édifice réalisé par l'architecte Glosson et le statuaire Michelet. Albert Lebrun, Président de la République envoie le message suivant :

" Au moment où il va être procédé à l'inauguration du monument élevé à Ansirabé au gouverneur général Garbit par ses amis de France et de Madagascar, je me fais un devoir, en souvenir des relations personnels qui nous ont unis jadis et aussi comme chef de l'Etat rendant hommage à un bon serviteur du pays, de saluer la mémoire de l'éminent fonctionnaire qui consacra les plus belles années de sa vie à notre grande colonie de l'Océan Indien. Je suis heureux de saisir l'occasion pour adresser à tous ceux, métropolitains et indigènes, qui travaillent sur la terre malgache, mon salut affectueux et mes meileurs voeux ".

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : samedi, 07 Février 2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site