Norbert Zafimahova

wikipedia.jpgdada.jpgSénateur de Madagascar (1948-1958)

recueillis par Robert ANDRIANTSOA (malagasy58@gmail.com)

zafimahova-norbert-couleur.jpgNorbert ZAFIMAHOVA (né 13 Juin 1913 à Farafangana , Madagascar , et est décédé le 3 avril 1974) était un politicien de Madagascar qui a servi dans le Sénat français de 1948 à 1958.

Appartenance politique : Groupe des Indépendants d'Outre-Mer

Etat-civil : Né le 13 juin 1913, à Farafangana ; Fils de Léon ZAFIMAHOVA et de Marguerite KEMBARAKALA

Décédé le 3 avril 1974

Profession :

-          Ecrivain-interprète, nommé gouverneur de l’administration indigène

-          Sénateur (Conseil de la République) de la section de Fianarantsoa

-          Premier Président de l’Assemblée Nationale Malgache

-          Rédacteur de la constitution de la 1ère République de Madagascar

Activités :

-          Ancien sénateur de la IVe République française

zafimahova-declaration-independance.jpg A proclamé la naissance de la République de Madagascar le 26 juin 1960

Intérêts :

            Politique

Info études :

-          Université

-          Ecole Normale Supérieure le Myre de Viliers - Tananarive

Il faut noter l'existence, à l'époque, de 2 courants politiques divergents dans l'Ile:
1°) Les partisans du OUI, au sein desquels existait une divergence d'opinion quant au futur statut après la victoire du OUI (bien que toutes deux soient pro-françaises): celui dirigé par Norbert Zafimahova réclamait la DEPARTEMENTALISATION (appuyés par les colons français), et l'autre pour une "AUTONOMIE interne" avec Philibert Tsiranana en tête (fondateur du PSD - Parti Social Démocrate).

2°) Les partisans du NON avec, d'un côté, le Pasteur Richard Andriamanjato, chef du Parti AKFM (Antokon'ny Kongresin'ny Fahaleovantenan'i Madagascar) ou Parti du Congrès pour l'Indépendance de Madagascar (tenu à Tamatave en 1958), fusion de 5 partis politiques de moyenne envergure, et de l'autre le MONIMA ou Mouvement National pour l'Indépendance de Madagascar dirigé par Monja Jaona, Maire et Conseiller provincial de Tuléar, qui demandaient l'INDEPENDANCE totale de Madagascar.

Election

  • Elu le 24 décembre 1948
  • Réélu le 18 mai 1952
  • Réélu le 8 juin 1958
  • Fin de mandat le 15 juillet 1959 (Cessation de mandat en application de l'ordonnance n°58-974 du 17 octobre 1958, relative au fonctionnement provisoire des pouvoirs publics)

Extrait de la table nominative 1955 - Site du sénat

Norbert Zafimahova [MADAGASCAR], Ancien sénateurs IVème République,

Est nommé membre titulaire : de la commission des pensions [13 janvier 1955] ; de la commission du travail et de la sécurité sociale (ibid.). - Membre suppléant : de la commission de la France d'outre-mer ; de la commission de la presse, de la radio et du cinéma (ibid.).

Interventions :

Prend part à la discussion du budget de la France d'outre-mer pour 1955 [1er février 1955]. - Discussion générale (p. 349, 350). - Intervient dans la discussion de la proposition de loi relative à la réorganisation municipale dans les territoires d'outre-mer [11 mars 1955]. - Discussion générale (p. 678). - Suite de la discussion [19 mars 1955].- Discussion des articles. Art. 1er : amendement de M. Castellani (p. 855).

Extrait de la table nominative 1949

Norbert Zafimahova, Sénateur de Madagascar (2e section). - Son élection est validée [S. du 8 février 1949] (p. 150).

Est nommé membre de la commission du suffrage universel, du contrôle constitutionnel, du règlement et des pétitions [24 mai 1949] (p. 1205).

Intervention:

Intervient dans la discussion de la proposition de loi tendant à fixer les conditions de levée de l'immunité parlementaire [13 juillet 1949]. - Discussion générale (p. 2005, 2006).

Extrait de la table nominative 1950

Norbert Zafimahova [Madagascar].

Est nommé membre: de la commission des pensions (pensions civiles et militaires et victimes de la guerre et de l'oppression) [17 janvier 1950] (p. 23); de la commission du suffrage universel, du contrôle constitutionnel, du règlement et des pétitions (ibid.).

Dépôt législatif :

Rapport fait au nom de la commission de la France d'outre-mer sur la proposition de résolution de MM. Randria, ZAFIMAHOVA, Totolehibe, Serrure et Liotard, tendant à inviter de Gouvernement à déposer d'urgence un projet de loi portant ouverture de crédits en vue de venir en aide aux victimes du cyclone survenu le 5 février 1950 sur la côte Nord-Est de Madagascar et en particulier la région d'Antalaha, et d'assurer la reconstruction des bâtiments détruits par cet ouragan [28 mars 1950] (I., n° 204).

Interventions:

Prend part à la discussion de la proposition de résolution tendant au développement et à l'unification de l'enseignement à Madagascar [16 mars 1950]. - Discussion générale (p. 872, 873). Discussion de l'article unique : son amendement rédactionnel (p. 877). - Intervient, en qualité de rapporteur de la commission de la France d'outre-mer, dans la discussion de la proposition de résolution tendant à venir en aide aux victimes d'un cyclone à

Madagascar [30 mars 1950] (p. 1056). Obtient un congé [10 janvier 1950] (p. 4).

Extrait de la table nominative 1951

Norbert Zafimahova [Madagascar].

Est nommé membre : de la commission de l'éducation nationale, des beaux-arts, des sports, de la jeunesse et des loisirs [11 janvier 1951] (p. 113) ; de la commission des pensions (pensions civiles et militaires et victimes de la guerre et de l'oppression (ibid.).

Extrait de la table nominative 1952

Norbert Zafimahova [Madagascar].

Est nommé membre: de la commission de l'éducation nationale, des beaux arts, des sports, de la jeunesse et des loisirs [8 janvier 1952] (p. 202) ; de la commission des pensions civiles et militaires et victimes de la guerre et de l'oppression (ibid.).

Extrait de la table nominative 1953

Norbert Zafimahova [Madagascar]

Est nommé membre titulaire : de la commission de la presse, de la radio et du cinéma [15 janvier 1953] ; de la commission du travail et de la sécurité sociale (ibid.) - Membre suppléant : de la commission de la France d'outre-mer ; de la commission de la marine et des pêches (ibid.) ; de la commission, de l'éducation nationale [24 février 1953].

Interventions :

Intervient dans la discussion de la proposition de loi portant amnistie [9 juillet 1953]. - Discussion des articles : amendements de MM. Geoffroy, David et M'Bodje tendant à insérer un titre 5 ter relatif à l'amnistie dans les territoires d'outre-mer (p. 1217). - Intervient dans la discussion du budget du ministère de la France d'outre-mer pour 1954 [31 décembre 1953]. - Discussion des articles. Chap. 68-92 : observations sur l'équipement à Madagascar (p. 2479, 2480).

Extrait de la table nominative 1954

Norbert Zafimahova [Madagascar].

Est nommé membre titulaire : de la commission de la presse, de la radio et du cinéma [14 janvier 1954] ; de la commission du travail et de la sécurité sociale (ibid.). - Membre suppléant : de la commission de la défense nationale; de la commission de la France d'outre-mer et de la commission de la marine et des pêches (ibid.).

Extrait de la table nominative 1955

Norbert Zafimahova [MADAGASCAR].

Est nommé membre titulaire : de la commission des pensions [13 janvier 1955] ; de la commission du travail et de la sécurité sociale (ibid.). - Membre suppléant : de la commission de la France d'outre-mer ; de la commission de la presse, de la radio et du cinéma (ibid.).

Interventions :

Prend part à la discussion du budget de la France d'outre-mer pour 1955 [1er février 1955]. - Discussion générale (p. 349, 350). - Intervient dans la discussion de la proposition de loi relative à la réorganisation municipale dans les territoires d'outre-mer [11 mars 1955]. - Discussion générale (p. 678). - Suite de la discussion [19 mars 1955].- Discussion des articles. Art. 1er : amendement de M. Castellani (p. 855).

Extrait de la table nominative 1955 à 1956

Norbert Zafimahova [Madagascar].

Est nommé membre titulaire : de la commission de l'éducation nationale [6 octobre 1955] ; de la commission de la marine et des pêches (ibid.). - Membre suppléant : de la commission de la France d'outre-mer ; de la commission des moyens de communication et de la commission de la presse, de la radio et du cinéma (ibid.).

Interventions :

Intervient dans la discussion, en troisième lecture, de la proposition de loi relative à la réorganisation municipale dans les territoires d'outre-mer [15 novembre 1955].- Discussion des articles. Art. 1er : amendement de M. Castellani (p. 2608). - Prend part à la discussion du projet de loi tendant à prendre des mesures propres à assurer l'évolution des territoires d'outre-mer [7 juin 1956]. - Discussion générale (p. 989, 990 et 991).

Extrait de la table nominative 1956 à 1957

Norbert Zafimahova [Madagascar].

Est nommé secrétaire du Conseil de la République [4 octobre 1956].

Est nommé membre titulaire : de la commission de l'éducation nationale [4 octobre 1956] ; de la commission de la marine et des pêches (ibid.). - Membre suppléant : de la commission de la famille ; de la commission de la France d'outre-mer ; de la commission de la presse, de la radio et du cinéma (ibid.). - Membre titulaire de la commission de coordination pour l'examen des problèmes intéressant les affaires d'Indochine [9 octobre 1956].

Interventions :

Intervient dans la discussion de la proposition de loi relative à la composition des assemblées de Madagascar [8 novembre 1956]. - Discussion des articles. - Art. 2 : amendement de M. Castellani (p. 2215). - Prend part à la discussion sur treize décrets portant réformes politiques dans les territoires d'outre-mer [20 février 1957]. - Discussion générale commune (p. 465, 466). - Intervient dans la discussion de la proposition de décision sur le décret portant définition des services de l'État dans les territoires d'outre-mer [21 février 1957]. - Discussion des articles. - Art. 2, § I : son amendement relatif à l'application du texte à Madagascar (p. 569) ; dans la discussion de la proposition de décision sur le décret relatif à l'organisation des services publics civils dans les territoires d'outre-mer [21 février 1957]. - Discussion des articles. - Art. 7 : son amendement tendant à harmoniser le texte commun aux territoires d'Afrique et de Madagascar (p. 585).

Extrait de la table nominative 1957 à 1958

Norbert Zafimahova [Sénateur de Madagascar].

Est nommé membre titulaire : de la commission de l'éducation nationale [3 octobre 1957] ; de la commission de la France d'outre-mer (ibid.). - Membre suppléant : de la commission de la famille ; de la commission de la presse, de la radio et du cinéma (ibid.). - Membre titulaire de la commission de coordination pour l'examen des problèmes intéressant les affaires d'Indochine [7 novembre 1957].

Extrait de la table nominative 1958 à 1959

Norbert Zafimahova [Sénateur de Madagascar].

Réélu le 8 juin 1958.

    Est nommé membre de la commission des affaires culturelles [21 janvier 1959].  

    Norbert Zafimahova fonde et préside en 1958 un nouveau parti, l’ « Union des démocrates sociaux de Madagascar » (USDM), issu du PADESM, mais situé plus à droite que le PSD. Il en dirige l’organe officiel Ny Nosy Manontolo, dont le rédacteur est l’écrivain Andriamalala, et le directeur le français Pierre Boiteau. Il est le rival de Tsiranana, mais contrairement à lui n’adhèrera pas au parti socialiste. Philibert Tsiranana sera choisi à son détriment par André Soucadaux comme futur président de la République à l’Indépendance. Ce choix entraine la brouille entre les deux hommes.

    L'apparition de l'ACIMCO en 1951correspond au moment où l'administration coloniale projette, depuis 1958, de "former au sein de la bourgeoisie côtière des interlocuteurs valables" dans le cadre de sa politique de décentralisation, et où s'opère la recompostion de la classe politique côtière. Après la brève phase d'hégémonie du PADESM, l'unité politique côtière chancelle en 1956, quand des anciens du PADESM comme Norbert Zafimahova, Raveloson Mahasampo créèrent l'Union des Démocrates Sociaux de Madagascar (l'UDSM). Philibert Tsiranana, un des dirigeants du PADESM, s'appuie sur l'ACIMCO pour délivrer un message d'unité nationale dans le premier numéro du journal de l'association : Ny Antsika (octobre 1951).

    Le premier bureau comprend :

         Président fondateur : - Philibert Tsiranana (Tsimihety - Instituteur)

         Vice-président :         - Alfred Rafaralahy (Betsimisaraka - Instituteur, secrétaire général de la société amicale Sihanaka "SAS")

         Trésorier :                 - Pechman Ranarison (Sihanaka - Journaliste, ancien secrétaire général du syndicat du travailleur du livre)

         Secrétaire :               - Georges Kamamy (Sakalava)

         Conseillers :              - Charles Razafindrangato (Betsimisaraka) ;

                                         - François Ratsimiasa (Tsimihety) ;

                                         - Florent Rabetsimisandoka (Sihanaka, ancien du PADESM) ;

                                         - R. Rakotonimanana (ethnie non mentionnée);

                                         - Henri Rabehanitriniony (Sihanaka).                      

Election de l’Assemblée Nationale Constituante :

Le 16 octobre 1958, le Congrès élit, au scrutin de liste majoritaire par province, une Assemblée nationale constituante composée de quatre-vingt-dix (90) membres (Article 4 de la Constitution n°1). Ce mode de scrutin devait permettre au PSD et à l’UDSM de n’avoir aucun adversaire du « oui » dans l’Assemblée. Sa présidence revient à Norbert Zafimahova.

Le 14 octobre 1958, le Congrès des Assemblées provinciales l’élit comme président, puis proclame par un vote la République malgache. Dès lors, il est président de l’Assemblée nationale qui élabore la constitution. Celle-ci est adoptée le 29 avril 1959, alors qu’il est à Paris. Les élections présidentielles se sont aussi déroulées sans lui si bien qu’il démissionne de la Présidence de l’Assemblée nationale à son retour et s’écarte encore plus de Philibert Tsiranana. Il déclare sue Madagascar « plus pauvre que l’Afrique, ne peut être indépendante ». Dès lors, son parti est battu aux élections, ses collaborateurs rejoignent les rangs du PSD. Il quitte définitivement la vie politique en 1968.

 

Assemblée Représentative

zafimahova-norbert-couleur.jpgmahasampo-raveloson1.jpgrakotovahiny-emmanuel.jpg

Président : Norbert Zafimahova

Premier Vice-président : Raveloson Mahasampo

Questeur : Emmanuel Rakotovahiny

Le Président Philibert Tsirananana demande au congrès de nommer par acclamation M. Norbert Zafimahova comme président du Congrès.

14 octobre 1958 : Proclamation de la République

      La République de Madagascar a été proclamée le 14 octobre 1958 par un congrès de toutes les assemblées provinciales, qui se sont réunies à Andohalo, un quartier près du palais royal d' Antananarivo, dans la capitale.

     Cette proclamation a été précédée d'un référendum sur l'adhésion à la communauté française le 28 septembre 1958. Le oui a emporté pour bâtir une république au sein de la communauté française.

     Une assemblée constituante et législative, présidée par Norbert Zafimahova, a été mise en place le 16 octobre 1958, pour élaborer une nouvelle Constitution, qui a été adoptée le 29 avril 1959. Cette assemblée constituante a choisi Philibert Tsiranana pour présider le nouvel Etat malgache. Cette assemblée constituante a également choisi le drapeau malgache composé de trois couleurs, le blanc, le rouge et le vert. L'indépendance de Madagascar a été proclamée le 26 juin 1960.

     La première république (1958-1972), a été dirigée par Philibert Tsiranana. Pourtant, l'administration, l'armée, les activités économiques et la vie culturelle du pays ont été encore dominées par les français pendant la première république, malgré la proclamation de l'indépendance de Madagascar, le 26 juin 1960. Madagascar a été colonisée par la France de 1896 à 1960.

Proclamation de la République de Madagascar

 

     Avant le 6 août 1896, date de la loi d’annexion, Madagascar était une nation reconnue sur le plan international. Puis, avant le retour de cette indépendance (26 juin 1960), la proclamation de la république de Madagascar a eu lieu le 14 octobre 1958 dans l’amphithéâtre du lycée

 

    Galliéni à Andohalo rappelle l’évènement. Cette proclamation de la république de Madagascar avait fait suite au Congrès des assemblées    provinciales, présidé par le leader politique du Sud, Norbert Zafimahova, concurrent direct de Philibert Tsiranana à la présidence de la république. La loi d'annexion de 1896 avait, auparavant, été déclarée caduque par le Haut Commissaire français André Soucadaux.

 

     En fait, cette année 1958 a été riche en évènements. Cette proclamation de la république a été précédée, le 28 septembre, d’un référendum sur l’adhésion à la Communauté française. Le pays a voté « Oui » sauf la population d’Antananarivo. Le 16 octobre, l'Assemblée Constituante et Législative provisoire, présidée par Norbert Zafimahova, élabore la Constitution du jeune état dont l'exécutif fut assuré par un gouvernement provisoire présidé par Philibert Tsiranana.

 

     Cette constitution sera adoptée le 29 avril 1959. Et ici, il importe de le savoir : il n’y a jamais eu de vote au suffrage universel. Philibert Tsiranana, ayant recueilli 113 voix sur 113, des membres de cette Assemblée constituante, devient le premier président de la première république malgache, pour sept ans. D’où vient alors cette idée de lui donner le nom de « Père de l’Indépendance » ? Dès le départ, donc, la notion de république et d’indépendance a été tronquée dans la Grande île.

 

 

 

      

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : mardi, 10 Février 2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×