Eugène Bernard Lechat

wikipedia.jpgdada.jpgSénateur de Madagascar de 1958 à 1959

recueillis par Robert ANDRIANTSOA (malagasy58@gmail.com)

lechat-eugene-bernard0432r4.jpg

Ancien sénateur de Madagascar

 

Appartenance politique

 

Groupe Socialiste

 

Etat-civil

 

Né le 21 mai 1919
Décédé le 11 mai 2008

 

Profession

 

Directeur de collège

 

Département

 

Madagascar

 

Election

 

  • Elu le 8 juin 1958
  • Fin de mandat le 15 juillet 1959 (Cessation de mandat en application de l'ordonnance n°58-974 du 17 octobre 1958, relative au fonctionnement provisoire des pouvoirs publics)

 

Extrait de la table nominative 1958 à 1959

LECHAT (M. EUGÈNE) [Sénateur de Madagascar].

Elu le 8 juin 1958.

 

Est nommé membre de la commission des affaires sociales [21 janvier 1959].

 

1940-1958

 

LECHAT (Eugène, Bernard)

 

Né le 21 mai 1919 à Hesloup (Orne)

 

Sénateur de Madagascar en 1958

 

Né le 21 mai 1919 dans l'Orne, Eugène Lechat y termine ses études primaires supérieures et obtient le brevet supérieur. Il se destine à l'enseignement lorsqu'il est recrute pour le service militaire dans la classe de 1939 à Alençon.

 

Parti à Madagascar, il est instituteur, puis devient directeur du cours complémentaire d'administration de Mananjary, sur la côte Est de la Grande Ile.

 

Militant du parti social et démocratique de Madagascar et des Comores, il décide de s'engager dans la vie politique locale : il est élu conseiller municipal de Mananjary le 28 novembre 1956, conseiller provincial de Fianarantsoa le 31 mars 1957 sur la liste des Indépendants d'action économique et sociale, puis conseiller représentatif de la province de Fianarantsoa le 11 mai 1957. Il est alors élu président de la Commission permanente de l'Assemblée représentative de Madagascar.

 

En 1958, il décide de se présenter aux élections au Conseil de la République et est élu le 8 juin au titre de la 1re section.

 

A son arrivée au Palais du Luxembourg, Eugène Lechat s'inscrit comme membre apparenté au groupe socialiste de la Haute Assemblée ; il est nommé membre de la commission des affaires sociales le 21 janvier 1959, puis membre de la commission des affaires culturelles le 6 mai 1959.

 

Il dépose une proposition de résolution, le 12 mai 1959, invitant le Gouvernement à déposer un projet de loi portant amnistie en faveur des condamnés politiques à la suite des événements de 1947 dits « Rébellion malgache ».

 

Son mandat de sénateur s'achève le 15 juillet 1959, comme celui de ses collègues sénateurs des Etats autonomes de la Communauté.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×