Le Mariage à la Malgache

wikipedia.jpgdada.jpgCoutumier et légale

recueillis par Robert ANDRIANTSOA (malagasy58@gmail.com)

mariage.jpg

FANAMBADIANA MALAGASY. 
Le mariage coutumier est légal à Madagascar. Traditionnellement, le mariage est conclu dès lors que les formalités coutumières ont été accomplies et principalement lorsque la donation du vodiondry ou fandeo, fafy, diafotaka, orimbato, fanokoana etc…a été faite.
Paraître en public comme mari et femme sans même qu'on se soit acquitté du "Vodiondry" (dot symbolique) est une honte devant la société malgache. Mitari-bady tsy lasa vodiondry henatra eo amin'ny tany ama-monina. Dans la coutume du pays, c'est la cérémonie qui scelle l'union d'un couple devant les deux familles et devant les hommes. Une délégation représentative des proches parents du prétendant se déplace pour l'offrir.
La cérémonie du vodiondry qui a lieu au domicile de la jeune fille, prendra la forme d'une joute oratoire, entre les représentants des deux parties. Le "mpikabary" (porte-parole) de la famille du prétendant s'efforcera de séduire l'assistance et surtout d'éviter les formules agressives.
On procède à la remise du "Vodiondry" qui de nos jours n'est plus qu'un symbole. A l’époque, le contenu était composé d'une pièce d'argent (voamena), de quelque vakim-bola (fractions de pièces), ainsi que d'un caillou qui symbolise une relation éternelle. Ainsi, le jeune homme offre également un cadeau à son épouse. C'est, généralement, un lamba et une alliance. La bague a une signification particulière pour les Malgaches." Jadis, on avait l'habitude de nouer un petit fil au doigt d'un messager qui doit voyager loin. Ce, pour que celui-ci, n'oublie pas de livrer le message une fois arrivé à destination. L'alliance permet donc aux époux de toujours se souvenir des promesses qu'ils se sont faits où qu'ils soient.
Comme un événement n'atteint son comble qu'après un grand festin, on passe enfin à table.
A l'origine, le repas était servi, sur le fandambanana (natte par terre) ou table malagasy, dans une assiette en argile pour les mariés. Cela revêt, encore une fois, une signification particulière. C'est un souhait pour qu'ils vivent longtemps sur terre et également une sorte d'avertissement sur la fragilité des liens. Le couple doit donc prêter une attention particulière à leur vie. Il n'a droit qu'à une seule cuillère en corne noire exprimant que désormais ils ne font plus qu'un. La couleur noire est aussi un voeu pour une longue vie. On notera, enfin, que le menu comporte un mélange de riz avec du lait et du miel.
Après « le sakafo mitam-pihavanana », comme en Asie les malagasy offrent des matelas, armoire, lit, ustensile divers… aux nouveaux mariés.
Une fois que la cérémonie est terminée, les 

« mpivadivao »rejoignent leur foyer avec leurs cadeaux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : mardi, 13 Août 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site