JAKOBSEN DAVID OLAUS

Wikipedia 1Robert

pasteur de la paroisse luthérienne d'Ambatovinaky (1896-1902)

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com)

Jakobsen, David Olaus De 1844 à 1923 Église Protestante Luthérienne Madagascar

Pionnier de la Mission luthérienne norvégienne (NMS) à Madagascar, David Jakobsen fut membre titulaire de l'Académie Malgache dès sa fondation en 1902.

Né le 30 mai 1844 à Hemnes (Norvège), Jakobsen fut d'abord instituteur dans son pays, puis, après cinq ans de préparation théologique (1868-1873) au Séminaire missionnaire de Stavanger et avoir reçu la consécration pastorale (1874), il partit à Madagascar rejoindre ses aînés, M. Horgen et L. Dahle.

Avec K. Lindö, il tenta d'installer un poste missionnaire à Andranompasy, au nord de l'estuaire du Mangoky, mais l'agglomération de cases en bois fut détruite par des brigands et la population dispersée. Il fixa donc la station à Morondava, où il resta jusqu'en 1882. Le climat y était très dur et sur le terrain de la station, il y avait à cette dernière date, huit tombes de missionnaires ou de leurs enfants. Les congés n'étaient pas encore organisés. Pour ne pas mourir prématurément Jakobsen et sa famille durent remonter sur les Hautes Terres de l'intérieur où le climat était moins malsain. Son ministère, qui dura quarante années au total, s'exerça donc surtout au Betsiléo et en Imérina: trois ans à Ambohimasina (1883-86), dix ans à l'école normale de Fianarantsoa (1886-96). Il vint ensuite à Tananarive comme pasteur de la paroisse luthérienne d'Ambatovinaky (1896-1902) et il fut, en 1898, nommé surintendant (président) de sa mission. En 1904, il partit comme professeur au Séminaire théologique d'Ivory-Fianarantsoa, qu'il dirigea à partir de 1908.

Il rentra en Norvège en 1914 et mourut à Oslo le 16 février 1923.

O. Chr. Dahl, L. Molet


Bibliographie:

"Note sur Andriamaro, idole célèbre chez les Mahafaly", Bulletin de l'Académie Malgache, Tananarive, 1902.
"Tantara fohy avy amy ny Soratra Masina", [Petite histoire sainte]. Tananarive, 1902.

 


Cet article, réimprîmé ici avec permission, est tiré d'Hommes et Destins: Dictionnaire biographique d'Outre-Mer, tome 3, publié en 1977 par l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (15, rue la Pérouse, 75116 Paris, France). Tous droits réservés.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×