LE SAMBATRA

Wikipedia 2Dada 1

un mot synonyme de joie, gaieté et de bonheur.

recueillis par Robert Andriantssoa (malagasy58@gmail.com)

Sambatra : un rituel unique

 

couvertureA Madagascar, Sambatra est un mot synonyme de joie, gaieté et de bonheur. C’est un rituel de circoncision collective, célébré tous les 7ans dans la Grande Île chez les Antambahoaka. Rien n’est plus important que la semaine du Sambatra patiemment attendu. Cette cérémonie est un moment particulier. Elle  permet aux garçonnets de devenir des hommes au sein de la communauté. Comme le veut la tradition, la circoncision se fait au moment du coucher du soleil.

 

Antambahoaka  [An’tam’baôk]

Les Antambahoaka, une des ethnies de Madagascar, qui veut dire « Ceux où il y a beaucoup de population » ou « aimé du peuple » sont un peuple qui vit sur un petit territoire au sud-est de l’île, non loin de Mananjary, avec pour voisins les Betsimisaraka  au nord, les Tanala à l’ouest et les Antaimoro  au sud.

Pourquoi tous les 7 ans?

Sambatra (photo :www.newsmada.com)

Sambatra (photo :www.newsmada.com)

Un calendrier agricole traditionnel fixe la date du « Sambatra ». Le Sambatra est une année qui commence par un vendredi ou un mercredi que le peuple considère comme un jour saint. Un jour qui assure des sorts favorables pour toute la semaine des cérémonies. L’année du vendredi ne revenant que tous les sept ans, beaucoup de personnes attendent patiemment le moment pour la circoncision.

Cette année, il se déroulera du vendredi 3 octobre au samedi 1er novembre 2014. Plusieurs cérémonies auront lieu à Mananjary. Pour les amoureux de Madagascar et ceux qui connaissent un peu moins, la ville de Mananjary se situe à 560 kilomètres d’Antananarivo sur la côte est de Madagascar, à la croisée du canal des Pangalanes et du fleuve Mananjary.

Comment ça se passe ?

guerre

Chefs de troupes (Photo : www.africultures.com)

Les pères ornent le faîtage des cases d’une colombe sculptée. Tous les hommes choisis pour être les chefs de troupes se réunissent dans la grande maison (palais du roi), il y aura une guerre. Eh oui une guerre, pas contre des ennemis visibles, mais des adversaires invisibles. Les obstacles qui peuvent amener les malheurs des enfants sont à combattre.
Les mères : cheveux tressés et vêtements traditionnels, s’occupent des tenues rouges des garçonnets et des nattes. Les jeunes vont puiser l’eau « l’eau qui remonte » à un confluent de rivière, qui servira plutôt qu’à laver la plaie des circoncis à les protéger contre les méchancetés des des animaux ou des forces invisibles .

sambatra

Sambatra (Photo : www.mahayexpedition.com )

A leur retour, tout le monde se rassemble pour la grande procession en direction du « Vinany », l’embouchure de la mer avec le fameux « Canal de Pangalanes ».
L’enfant tout de rouge vêtu – jusqu’au chapeau- est porté au dos par son oncle. A l’issue des rituels, les petits garçons reçoivent la bénédiction des rois et dorénavant ils sont intégrés dans la grande maison (palais des rois).

Les circoncisions malgaches ont caractères communs, mais présentent quelques différences entre les diverses tribus. Pour exemple, les traditions des tribus du sud-est de l’île s’apparentent à celles des Arabes. Cette année, Mananjary accueillera une grande fête Musique, chansons, danses, se feront entendre aux quatre coins de la ville. Que de réjouissances en perspective

Un évènement à ne pas rater!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×