Royaume Antaifasy

Ceux qui vivent dans les sables

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com & tany_masina@yahoo.fr)

Les Antefasy – « ceux qui vivent dans les sables », – sont un peuple de Madagascar qui vit sur la côte sud-est de l'île, dans la région de Farafangana.

1. La région Antefasy

    Le territoire antefasy se trouve entre la rivière Andranamby, au nord, la rivière Mananivo au sud avec les Zafisoro et les éthnies appelées "Folotoko" et "les douze ethnies". Au nord, les Antaimoro, à l'ouest, les Tanala et les Bara et au sud les Antaisaka et leurs Ethnies parentes.

2. Origine et arrivée

    Il existe trois versions, non contradictoires ou même complémentaires sur l'arrivée des ancêtres antefasy.

    D'après la première version, le patriarche fondateur s'appelait Andriantompotompo. Il était Sultan d'Ephèse. Il quitta son pays car son royaume fut détruit. Il alla en Egypte avec son compagnon qui s'appelait Itabe et vécut dans une île du nom de Tsiotsio sur les abord du Nil. Ils eurent chacun un fils. Le fils d'Andriantompotompo s'appelait Andriantsileo et celui d'Itabe avait comme nom Papango.

   Andriantsileo et Itabe émigrèrent à Madagascar et arrivèrent à Soalary avec plusieurs autres personnes.

   D'après la deuxième version, Ndretsileo, l'ancêtre des Antefasy partit d'Afrique car il ne supportait plus les troubles et les guerres intestines qui ravageaient son pays. Il voyagea avec Ndrematetahoho, ancêtre des Zafimanely et Rahelokalo ancêtre des Zafisoro. Ils voyagèrent par boutre et accostèrent dans l'embouchure de Menarandra. Ils fondèrent un royaume dans le Manambovo.

   D'après la troisième version, leurs grands ancêtres, Andriantsileo et Rahelokalo, partirent d'Afrique et accostèrent à Ambilobe. De là, ils longèrent la côte ouest vers le sud et accostèrent à Manambovo vers le XVe siècle.

   Les trois récits se complètent probablement. Le lieu de leur départ n'était probablement pas très loin de Madagascar. Le lieu dit Ephèse pourrait être un lieu proche de Madagascar, portant le nom d'une ville de la Turquie occidentale parce qu'elle a été probablement fondée par de migrants venant d'Ephèse comme les migrants en faisaient souvent.

   On pourrait faire deux remarques :

        - l'existence de troubles dans le pays d'origine de ces ancêtres ;

        - et le fait qu'ils entrèrent à Madagascar par la région nord-ouest.

    Dans le nord-ouest, il y a de nombreuses îles où il existait depuis le XIIe siècle des comptoires commerciaux où cohabitaient des Arabes, des Perses et des Africains bantous comme des Africain nilotiques.

    Dans ces îles, il a dû y avoir des troubles plus ou moins fréquents pour des raisons politiques ou religieuses entre les groupes ethniques ou du fait des attaques perpétrées par des pirates qui étaient nombreux en ces temps anciens. C'est pour fuir des troubles de cette sorte qu'Andriantompotompo et ses compagnons ont dû quitter leur pays qui se trouvait probablement en Afrique orientale ou aux Comores ou dans l'une des îles au large des côtes nord-ouest de Madagascar. D'après les récits qui nous parviennent, ces ancêtres migrants n'avaient pas apparemment de problème de langues et semblaient capables de se comprendre avec les peuples qu'ils ont rencontrés à Madagascar.

3. Les itinéraires

    Il y avait un nombre important de gens qui arrivaient avec Andriantsileo et Papango. Les nouveaux arrivants demandèrent au roi Maroseranana du Mahafaly une place pour vivre. Le roi leur accorda le Manambovo. Ils restèrent quelque temps dans cette région. Andriantsileo y mourut mais ses enfants continuèrent la migration avec Papango. Andriantsileo eut trois enfants ; Andriantsilavitra, Andriambolanosy et Andriamandimbiala. Quant à Papango, il eut un fils, Andriamanely.

    Ils se dirigèrent vers le nord, arrivèrent à Ranotsara sud et s'y fixèrent. Après quelque temps, Andriambolanony (qui s'appelait encore Andriantsimirongo) ne pouvait pas supporter l'arrogance d'Andriamanely et décida de chercher un autre lieu pour y fonder un royaume. Andriantsilavitra et Andriamandimbiala sont restés car ils s'attachaient beaucoup à leur trois filles qui ont épousé Andriamanely. Les deux frères qui restèrent étaient les ancêtres des Antefasy, des Bara Betroka.

    Quand Andriambolanony quitta Ranotsara sud, il alla à Iakora. Il y restaient quelque temps, rencontra Rahefo, roi des Bara Antembiliony et père de Soronady. Ce dernier devint son ami. De là, il atteint Ambinaninony, ou deux rivières, Ionaivo et Itomampy se rencontrent. Il continua sa route vers le nord et arriva à Andrangaton'i Vatobe. Il y rencontra Andriamarotohitra, roi de Vatobe, qui l'avait bien accueilli. Ce roi était alors en guerre et fut aidé par Soronady et Andriantsimirongo Andriambolanony. Andriamarotohitra défit son ennemi grâce à l'aide qu'il a reçu. Andriamarotohitra donna sa fille Rahelisay en mariage à Andriambolanony.

    Andriambolanony eut trois enfants :

              - Randroy, dont la mère Mariniva était d'origine antandroy ;

              - Rasirana dont la mère Tsiandava était une femme maroseranana et Marofela, dont la mère était Rahelisay, fille d'Andriamarotohitra.

    Andriantsimirongo Andriambolanony continuait son voyage avec son ami Soronady. Ils descendirent le cours du fleuve Manampatrana. Ravoria, roi  des Vohilakatra et des habitants d'Anosy voulaient s'y opposer. Il y eut une guerre mais à la fin Andriantsimirongo vainquit les Vohilakatra qui fuyèrent vers le sud et vers l'ouest. Andriantsimirongo conquit Anosy dont il fit sa capitale. Les habitants de ces îles étaient originaires de Maroantsetra. Et comme Anosy setrouvait dans l'embouchure de Manampatrana, Andriambolanony était maître de tout le fleuve Manampatrana. C'est pourquoi Andriantsimirongo prit le nom d'Andriambolanony, "Le seigneur maître du fleuve".

Le royaume Antefasy

1. Les Antefasy telo troka (trois mères)

    En ce qui concerne les descendants d'Andriambolanony :

              - les descendants de Randroy qui sont peu nombreux firent alliance avec les Zafisoro et vivaient avec eux. Ce sont les Zafinandroy ;

              - les descendants de Rasirana ou Zanasirana allèrent s'établirdans le Matitanana, à l'ouest de Vohipeno ;

              - quant à Marolefa, il eut trois enfants : Andriandrafia, le premier né, Andriamanaly et Andriamamory.

    Les Antefasy Andriamamory n'ont pas régné. Ils vivent à Manambato. Ivandrika est leur capitale.

    Les descendants d'Andriandrafia et Andriamanaly pouvaient régner.

    Mais c'est seulement des descendants d'Andriandrafia, le premier né, que viennet les Mpanjakabe qui règnent  à Anosy.

    Les descendants des trois frères, fils de Marolefa sont les "Antefasy Telo Troka".

2. Les Folotoko (les dix clans)

    C'est l'ensemble de tous les clans Antefasy, ceux se sont unis pour combattre le pouvoir antaimoro, du temps de Maseba.

    Voici leurs noms :

            - les Rabehava ;

            - les Tsarety ;

            - les Antesozo ;

            - les Antevato Sahavoay ;

            - les Zaramanampy ;

            - les Zafirambo ;

            - les Ampelafà ;

            - les Antevatobe ;

            - les Hova Masotafika.

3. Les douze clans

    Ce sont les éthnies parentes et qui étaient toujours alliées avec les Antefasy.

    Voici leurs noms :

           - les Zafisoro,

           - les Antetanimena,

           - les Sanira,

           - les Sahateny,

           - les Vazahanitra,

           - les Antetongony,

           - les Sitrambato,

           - les Antehalampo,

           - les Moronovy,

           - les Antevondrony ou Sahamasy,

           - les Antefotsiravo,

           - les Anteretaka.

    Plus tard sont venus les rejoindre, les Rabakara et les Antemahanara.

4. Généalogie des souverains antefasy

    - Andriantsileo engendra Andriandrandava, Andriambolanony et Andriamakamanana ;

    - Les descendants d'Andriambolanony par Randroy sont les Zafinandroy ;

    - Les descendant d'Andriambolanony par Rasirana sont les Zanasirana ;

    - Le descendant d'Andriambolanony par Rahelisay fut Marofela qui eut trois enfants : Andriandrafia, Andriamanaly et Andriamamory ;

    - Les descendants d'Andriandrafia : Iabaniara, Rafangataha, Berora, Mpamelo, Ramahasindry Vingo, Mamoa, Iabanibetra na Tsifolakarivo Raminty, Iabakama, Mahasoa, Ramarotsiny.

    - Les suivant sont aussi des descendants d'Andriandrafia : Maseba, Rafara, Iavomanjaka, Itsietry, Iandriambo, Manavao, Gapanto, Michel na Lemaro, Velonavy.

    - Les descendants d'Andriamanaly : Randranofeno, Itaona, Ramisata, Fanjaika, Ratrimo, Tsisahy, Rengevy, Levita, Tsilefa, Ndrembolamena na Bamako, Ndrenatsoy, Ndremandimbiarivo I, Garamaso, Lehibe, Ndremandimbiarivo II.

 

Randriamamonjy Frédéric de l'Académie malgache (Histoire des régions de Madagascar)

   

Fin XVIème siècle, au moment de la ségmentation de la dynastie d'Andriambolamena (royaume Sakalava du Menabe), Andriambolanony (Antaifasy) et Isoro (Zafisoro) quittèrent l'estuaire du Manambovo pour le Sud-Est, Farafangana et alentours. Les descendants d'Andriambolanony, établirent le royaume Antaifasy, et y régnèrent, en ayant réduit les Zafisoro sous leur domination.

Un des chefs Antaifasy, Andriatamana, avait trois fils Randroy (qui forma le clan Zafinandroy), Ratsiranga (clan Zanatsiranga) et Marofela (les Marofela).

Marovahaza, un du clan Zafisoro, demanda aux Hova Merina de Radama I, de les aider pour combattre le Antaifasy. Le Pays Antaifasy  vaincu, les chefs Antaifasy tués, et les territoires des Zanatiranga et des Zafinandro furent attribués aux Zafisoro.

Le restant du territoire fut administré par le dernier Roi Antaifasy Tsifolakarivo.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×