Kozobe

wikipedia.jpgdada.jpg

De Kozobe à Tsimiaro III

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com & tany_masina@yahoo.fr)


Avant 1972, en matière d'Histoire, les ancêtres des petits "gasy" étaient les Gaulois, et l'Histoire de Madagascar se contentait de la royauté merina. Or, d'autres royaumes existaient. Aujourd'hui, voici la royauté Antankarana et ses principaux rois. Il est temps de remettre les pendules à l'heure de la véritable et authentique identité culturelle et historique Malagasy.  

Kozobe  

La formation de la classe nobiliaire débuta avec Kozobe, le premier prince Zafinifotsy qui s’est établi dans le Nord à Mangabe (bas Sambirano) avec sa famille après avoir été vaincu et chassé par une tribu Zafimbolamena (Sakalava de Boeny). Intronisé roi Zafinifotsy de Nosy Komba et de Nosy Be vers l’an 1609, il mourut en 1639 en laissant sept enfants. Kalorôna, le quatrième enfant a suivi sa famille maternelle qui s’installa à Mananara-Nord, sa descendance formera le clan des Zafinifotsy Antankare..

Les premiers habitants de cette région septentrionale de Madagascar, connus par la tradition, s'appelaient Vohitava, Antambohitsy, Antamboroko et Antanala.  Ils vivaient dans l'Ankarana, falaise calcaire d'origine madréporique, percée de trous et de grottes, d'où leur appellation génétique d'Antankarana (ceux de l'Ankarana). Sur les côtes, et dans l'archipel des Mitsiou, vivaient des pêcheurs de tribus Antambazavaka et Antavelana. Il n'existe aucune indication précise sur l'origine de ces peuplades. Il est possible qu'il y ait eu mélange des Noirs, venus de la côte du Mozambique, et des Arabes, venus des Comores ou même de plus loin (Golfe Persique, Zanzibar), dès le XVè siècle. Au XVIè siècle, les tribus Sakalava des royaumes du Menabe et du Boina furent déchirés par des guerres intestines. Les Zafinifotsy, vaincus par leurs cousins les Zafinimena, remontèrent vers le Nord, et s'arrêtèrent vers la Sofia. Ces noms seraient ceux de deux frères, héros éponymes et ancêtres de ces deux tribus : Zafimbolafotsy et Zafimbolamena. Quelques années après, les Zafinimena sous les ordres de leur chef Andriambolamena pourchassèrent les Zafinifotsy, qui reprirent leur migration vers le Nord, et se scindèrent en deux groupes. L'un, avec les chefs Fagnanimena et Laigara monta jusqu'à Androna ou Marangibato sur les plateaux de l'Est, dans la région de Mandritsara ; l'autre, avec Rasoa, une femme. Le fils de celle-ci, Kozobe, et son frère Tsirisahy, se fixèrent à Mangabe dans le bas Sambirano, puis se réfugia dans les îles, à Nosy-Komba et à Nosy-Be. Kozobe fut élu chef vers 1609, et mourut en 1639, après trente ans de régne. Il fut le premier roi Zafinifotsy connu, et c'est de lui que dérive toute la généalogie royale Antankarana. Il fut enterré à Nosy Komba au lieu dit Antenianaomby. La branche partie à Marangibato donna naissance à un rameau Tsimihety de race noble, les Antimaranoibato. Ce qui explique la parenté entre Tsimihety et Antankarana. Mais c'est de la branche du Sambirano et des îles que sortit la famille royale. Le fils de Kozobe, Andriamaitso, lui succéda en 1639, et régna à Ambohimalaza (Antafondro aujourd'hui) jusqu'en 1689, année de son décès. Il fut inhumé à Andokobe ou Lokobe (Nosy-be). Son fils Andriamanampela prit le trône de 1689 à 1692, puis Andriantsirotso lui succéda. Un an après, Andriantahôra (Prince Tsitavana) vint l'attaquer avec les Zafinifotsy soumis. Le nouveau roi se retira dans les grottes de la falaise, (à Ambatoanjahagna), avant de s'enfuir à Maroantsetra, chez le Prince Zafirabay Rahalo. Andriantsirotso, 3 ans après, fut rappelé par ses sujets. Il mourut vers 1719, après 18 ans de règne au total, et fut enterré dans le cirque de l'Antavy.  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : samedi, 23 Novembre 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×