Les origines de la population malgache ont toujours été un grand mystère et matière à débat. Cette fois-ci, une équipe internationale de scientifiques s’est penché sur le sujet et « apporte une réponse grâce à la génétique. » C’est ce qu’affirme un article publié sur le site officiel du CNRS le 6 juillet 2016. D’après ce dernier, une équipe composée de chercheurs issus du laboratoire AMIS (Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse) et de l’Institut Eijkman de Biologie moléculaire de Jakarta, a publié une étude dans la revue Molecular Biology and Evolution.

Celle-ci « met en évidence que les Banjar, une population établie dans le sud-est de l’île de Bornéo, à l’endroit même d’un ancien comptoir impérial malais, seraient les ancêtres des Malgaches. » Cette nouvelle étude résulte d’une analyse des « similitudes entre le génome de la population malgache et ceux d’une soixantaine de populations d’Asie insulaire dont une trentaine de populations indonésiennes. » Le généticien et responsable du projet François-Xavier Ricaut précise que « l’échantillonnage de ces populations et l’analyse du profil de ces génomes est le fruit de quatre ans de travaux et de collaborations avec diverses équipes de recherches. » « Nous sommes assez certains de nos résultats car ils correspondent de façon quasi-parfaite avec les données de nos collègues linguistes et anthropologues. Les Banjar vivent à l’endroit d’un ancien comptoir de commerce malais, ces derniers étant de grands navigateurs en contact permanent avec le continent africain et Madagascar. Enfin, les données génétiques nous ont permis de dater cette migration au premier millénaire, ce qui là encore concorde avec les datations des archéologues », rapporte Nicolas Brucato, également généticien au laboratoire AMIS.

borneo-madagascar-carte
Carte de Bornéo.

Une nouvelle qui n’est pas vraiment un scoop, étant donné les similitudes évidentes entre les deux cultures (revoir notre article sur cette vidéo qui prouve que les Merina sont bien d’origine indonésienne). « Déjà, dans les études anthropologiques du 19ème siècle, on voyait bien que les Malgaches ne ressemblaient pas aux Est-Africains ni aux Sud-Africains. Et, par la suite, les études linguistiques ont mis en évidence que la langue malgache était originaire d’Indonésie, qu’elle se rapprochait du ma’anyan, une langue austronésienne parlée sur l’île de Bornéo », ajoute Brucato.

petite-fille-borneo-madagascar
Petite fille originaire de Bornéo.

Reste à savoir comment nos ancêtres de l’île de Bornéo ont migré vers Madagascar, et surtout, pourquoi y sont-ils restés ? Aussi, comment ont-ils pu imposer leur langue sur toute l’île (d’après les spécialistes, la langue malgache est dérivée du malayo-polynésien) ? Encore des questions passionnantes qui risquent de rester sans réponses pendant quelques années.

Source : site officiel du CNRS

HISTOIRE DES MERINA