Reférendum à Madagascar

Le peuple malgache disait troujours "OUI"

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com & tany_masina@yahoo.fr)

LE REFERENDUM A MADAGASCAR : 1958…Nouvelle et importante étape dans l’évolution des peuples d’Outre-Mer.

            Par une loi constitutionnelle du 3 juin 1958, le Gouvernement de la République Française, présidé par le Général Charles de Gaulle, était chargé d’établir une Constitution nouvelle en vue de mieux adapter les pouvoirs de la République aux réalités et aux nécessités du monde moderne et, également, de réorganiser les rapports de la France avec les peuples d’Outre-Mer.

            Mis au point par un Comité Consultatif Constitutionnel au sein duquel les Territoires d’Outre-Mer se trouvaient représentés, Madagascar, par M. le député Philibert Tsiranana, le projet de Constitution fut soumis aux suffrages des électeurs de France et d’Outre-Mer le 28 Septembre 1958.

            C’est à une majorité de près de 78 % (1.361.801 voix sur 1.752.967 suffrages exprimés) que les populations de Madagascar disaient oui à cette Constitution qui recevait, par ailleurs, un accueil enthousiaste du peuple français et de la quasi-unanimité des peuples d’Outre-Mer.

 LA REPUBLIQUE MALGACHE : SA NAISSANCE :

En votant oui, le peuple de Madagascar acceptait une offre précise, les Territoires d’Outre-Mer pouvant, aux termes de l’article 76 de la Constitution promulguée le 4 Octobre 1958 :

-          soit garder leur statut ;

-          soit s’intégrer plus étroitement au sein de la République en devenant des Départements d’Outre-Mer ;

-          Soit devenir des Etat Membres de la Communauté s’administrant eux-même et gérant démocratiquement leurs propres affaires après avoir librement mis en commun un certain nombre de pouvoirs, de services ou de charges.

Il importait dès lors que Madagascar fît son choix parmi ces trois formules et, à cette fin, tous les conseillers provinciaux élus de la population furent réunis, en congrès, à Tananarive, les 14 et 15 Octobre 1958.

A l’issue de ce congrès étaient proclamées :

-          la caducité de la loi d’annexion de 1896 ;

-          la naissance de la République Malgache « Etat Libre, sous la forme républicaine, au sein de la Communauté ». Résultats du vote : 208 voix pour, 0 voix contre et 26 abstentions.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×