PREMIERS MINISTRES

Quel est le rôle d’un Gouvernement ?

recueillis par Robert ANDRIANTSOA (malagasy58@gmail.com - tany_masina@yahoo.fr)

Premiers ministres malgaches :

Baniere primature copie

Dans le régime parlementaire, le terme de gouvernement désigne l’organe collégial et solidaire composé de ministres placés sous l’autorité du Premier ministre et qui a en charge le pouvoir exécutif.

Ce régime fonde l’autorité politique sur le principe de la responsabilité : le gouvernement détient l’autorité politique, car il est responsable devant le Parlement, tandis que le chef de l’État qui est politiquement irresponsable, assure une fonction d’arbitre et de garant de la continuité des institutions.

Selon la Constitution, le gouvernement "détermine et conduit la politique de la Nation". En réalité, cette mission se répartit entre le gouvernement et le président de la République qui, à Madagascar, se partagent le pouvoir exécutif.

En effet, mises à part les périodes de cohabitation, les présidents de la République successifs ont eu tendance à empiéter sur le travail gouvernemental.

Depuis la royauté jusqu’à nos jours, près d’une vingtaine de premiers ministres se sont succédé à la tête du  gouvernement de ce pays. Ceci est un bref rappel des faits qui ont marqué leurs passages respectifs aux commandes des affaires gouvernementales, mais c’est aussi une partie de notre histoire nationale.

RAINIHARO : cruel mais très attaché au trône

Premier ministre de Ranavalona Ière, il fut accusé par presque tous les historiens d’avoir constamment conseillé la reine dans ses actes si nombreux de cruauté. Avant d’être premier ministre, Rainiharo avait été commandant en chef de l’armée jusqu’en 1832 et désigné, comme tel, pour conduire plusieurs expéditions, notamment celle d’Ikongo où il était à la tête de 7000 hommes. Cette ville des Tanala, hissée sur un grand rocher fut impossible à prendre d’assaut et c’est en vain que Rainiharo en fit le siège pendant 7 mois. Même échec à Vohibe. De là, Rainiharo alla soumettre les Bara révoltés d’Andriampirenena, près d’Isalo, déjà conquis précédemment à la reine par Rainijohary ; il eut tellement de difficultés qu’après trois batailles infructueuses, craignant que son armée ne fut décimée, il rentra à Tananarive.
De 1832 à 1852, Rainiharo ne s’occupa que des affaires de l’Etat. A l’encontre de son collègue rival Rainijohary, il se montra, tout au long de son gouvernement, plus souple et plus fortement attaché au trône. Cela se montra surtout, lorsque, plus tard, en 1857, une intrigue de palais, conduite par Rainijohary, voulut donner la succession du trône à Ramboasalama ; lui, il prit le parti du prince Rakoto. Malgré les sentiments de cruauté qu’on lui prête, Rainiharo montra, dans sa dernière maladie, des sentiments d’humanité envers ses esclaves auxquels il défendit qu’on fit boire du «tangena» comme c’était l’usage pratiqué alors par les principaux chefs en pareille circonstance.
La reine lui fit élever à Isotry un magnifique mausolée, œuvre de Jean Laborde. Bien plus, pour perpétuer à jamais sa mémoire, elle décida qu’on tirera dans la suite cinq coups de canon chaque fois que s’ouvrait le tombeau de Rainiharo pour recevoir le corps d’un personnage important de sa lignée.

La Prédiction, ou la vie de Rainilaiarivony

Annick Cohen-Bessy

En 1828, naît à Madagascar un enfant dont les astrologues décident qu'il aura un destin tellement exceptionnel qu'il nuira à tout son entourage.Prédiction étonnante lorsque l'on sait que cet enfant deviendra Rainilaiarivony, Premier ministre de Madagascar pendant plus de trente ans. Il répudiera sa femme, épousera les trois reines de Madagascar et assistera impuissant à la colonisation de son pays. Exilé à Alger par le gouvernement français, il y mourra le 7 juillet 1896.

 Un tel personnage semble tout droit sorti de l'imagination déréglée de quelque écrivain. Et pourtant il a bien existé. Tous les évènements surprenants qui ont scandé sa destinée ont bien eu lieu.  Tous les personnages, mis à part un ou deux ont existé. Tous les évènements sont réels.

En écrivant ce livre Annicl Cohen-Bessy, qui vit à Madagascar depuis 1983 et se passionne pour l'histoire de ce pays, a souhaité à travers la vie de Rainiliairivony qui s'étend sur la majeure partie du XIXè siècle, faire connaître cette époque.

# Nom Début mandat Fin mandat Parti
- Philibert Tsiranana
(président du gouvernement)
14 octobre 1958 1er mai 1959 PSD
1 Joël Rakotomalala 11 janvier 1976 30 juillet 1976 Militaire
2 Justin Rakotoniaina 3 juillet 1976 31 juillet 1977 AREMA
3 Désiré Rakotoarijaona 31 juillet 1977 12 février 1988 Militaire
4 Victor Ramahatra 12 février 1988 8 août 1991 Militaire
5 Guy Willy Razanamasy 8 août 1991 10 août 1993 Iarivo Mandroso
6 Francisque Ravony 10 août 1993 30 octobre 1995 CSDDM
7 Emmanuel Rakotovahiny 30 octobre 1995 5 juin 1996 UNDD
8 Norbert Lala Ratsirahonana 5 juin 1996 21 février 1997 AVI
9 Pascal Rakotomavo 21 février 1997 23 juillet 1998 AREMA
10 Tantely Andrianarivo 23 juillet 1998 26 février 2002 AREMA
11 Jacques Sylla 26 février 2002 20 janvier 2007 Indépendant
12 Charles Rabemananjara 20 janvier 2007 17 mars 2009 Militaire
13 Roindefo Monja 17 mars 2009 10 octobre 2009 MONIMA
14 Eugène Mangalaza 10 octobre 2009 18 décembre 2009 Mouvance Ratsiraka
- Cécile Manorohanta 18 décembre 2009 20 décembre 2009 TGV
15 Albert-Camille Vital 20 décembre 2009 2 novembre 2011 Militaire
16 Jean-Omer Beriziky 2 novembre 2011 16 avril 2014 Mouvance Albert Zafy
17 Roger Kolo 16 avril 2014 12 janvier 2015 HVM
18 Jean Ravelonarivo 14 janvier 2015 en fonction Militaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×