BASKET-BALL MALGACHE

Wikipedia 2Dada 1

La sélection féminine malgache a décroché le titre de championne d’Afrique en 1970 à Lomé

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com)

1970, l’âge d’or du basket-ball malgache

Dans les années 60 et au début des années 70, Madagascar était une grand Nation de basket-ball. La sélection féminine malgache a décroché le titre de championne d’Afrique en 1970 à Lomé, Togo, en s’imposant face à une grande équipe égyptienne. Une performance qui n’a plus été réalisée par les générations futures, qui ont du mal à conquérir l’Afrique. Une huitième place gagnée lors de l’Afrobasket women de 2009 est bien loin du titre africain ou des deux médailles d’argent obtenues à Brazzaville en 1965 et à Lagos en 1972.

TogoTogo - 28 Mars 1970 - 31 Mars 1970
 

Résultats

28 Mars 1970
  MadagascarMadagascar 36 - 16 GuinéeGuinée
  République Arabe UnieRépublique Arabe Unie 55 - 15 CongoCongo
29 Mars 1970
  République Arabe UnieRépublique Arabe Unie 40 - 28 GuinéeGuinée
  MadagascarMadagascar 81 - 27 CongoCongo
31 Mars 1970
  MadagascarMadagascar 47 - 45 République Arabe UnieRépublique Arabe Unie
  GuinéeGuinée 66 - 30 CongoCongo

Classement

  Équipe Pts J G P p. c. diff
1 Madagascar 6 3 3 0 164 88 +76
2 Egypte 5 3 2 1 140 90 +50
3 Guinée 4 3 1 2 110 106 +4
4 Congo 3 3 0 3 72 202 -130

L’une des artisans de cette belle victoire malgache à Lomé lors du Sommet africain, Arlette Law-Kwan, ne cache pas sa joie sur cette belle aventure togolaise. « 1970, cela fait loin maintenant, mais j’avoue que c’était une très belle aventure. On a dominé l’Afrique toute entière et c’était un très bon souvenir. Nous formions une très belle équipe complémentaire et on avait un coach expérimenté en la personne de Jean Raelison. Je me souviens par exemple de notre ailière droite Clara, très adroite pour marquer des paniers à trois points. La physionomie de notre jeu s’est focalisée sur la rapidité aussi bien en attaque qu’en défense. L’objectif en attaque, c’était toujours de créer la supériorité numérique. Un peu comme ce qu’on fait les joueuses sénégalaises lors de l’Afrobasket de 2009 », explique cette légende du basket-ball malgache.

« Honnêtement, Madagascar peut se faire une belle réputation sur le plan africain. Lors de l’Afrobasket de 2009, on aurait pu finir dans le carré final mais c’était difficile de regrouper à temps les membres de l’équipe nationale. Ce qui manque actuellement au basket-ball, c’est la volonté d’apprendre toujours plus sur ce sport. Avec cette soif d’apprendre et du sérieux dans la manière de préparer un événement, on peut faire de grandes choses. »

Après le sacre de 1970, Madagascar, seul pays africain en lice, a été invité à participer au championnat du monde de 1971 à Saö Paulo. Madagascar a fini 13e sur 13 pays participants, mais a tout de même pu accrocher l’Argentine sur 68 points à 51.

39 ans après le titre africain de l’équipe nationale féminine à Lomé en 1970, remémorer l’événement par le biais d’une telle cérémonie a tout simplement été inouï. Arlette Law Kwan était le fer de lance de l’équipe cette année-là. Puis un an après (1970), elle était nommée la capitaine de la même formation lors des 2e jeux africains de Lagos (Nigeria), à l’issue desquelles, Madagascar était sacré vice-champion. Puis à la même époque, la Grande île disputait le championnat du monde au Brésil. Quel beau parcours teinté de gloires, signé avec fierté par Arlette Law Kwan, Josette Rabakovelo et par d’autres personnes comme Rémi Rambeloson, Marcelle Ratovonony. Et la Fiba Afrique dirigée par son président, l’Ivoirien Alain Ekra a remis une distinction honorifique à ces «artisans» de la discipline malgache.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×