CHAMPION DU MONDE DE PETANQUE

Wikipedia 2Dada 1

Discrète mais efficace, Madagascar champion du monde plusieurs fois

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com)

Etre champion du monde, c’est une consécration suprême. Madagascar a à son actif une dizaine de champions du monde. La pétanque, le kickboxing et la boxe savate sont les trois disciplines où les Malgaches excellent dans les grandes compétitions internationales. Qui sont ces femmes ou hommes champions du monde ? Nous allons vous les présenter.

judicaelPétanque

Judicaël, l’ambitieux

A Thaïlande aux Championnats du monde juniors de pétanque en 2015, Judicaël Ratianarison alias Bolo a surpris tout le monde. Bolo, pensionnaire du projet sports-études à l’Académie Nationale des Sports a surclassé ses adversaires et se qualifie pour la finale. Il a battu l’Allemand Kurbanok sur un score sans appel de 38 à 11 et s’offre du titre de champion du monde à tout juste 17 ans. « Mes efforts ont été récompensés. Ce n’est que le début d’une très longue aventure, car la vraie mission ne fait que commencer » a-t-il expliqué lors de la remise des primes à Iavoloha. Il est pensionnaire du club CBT.

CICINECicine, la force tranquille primée

Discrète mais efficace. Randriambahiny Hanta Francine alias « Cicine » est pour le moment, la première bouliste sacrée championne du monde. En octobre 2011 à Kemer Antalya en Turquie, Cicine a décroché le titre de championne du monde de tirs de précision. Elle s’est imposée en finale face à la Canadienne Maryse Bergeron par 33 à 24. C’est le résultat d’une détermination sans faille. Après deux tentatives ratées en 2002 au Canada et en 2006 à Grenoble, c’était en Turquie qu’elle a accompli sa mission. Cette championne exceptionnelle a commencé à jouer à la pétanque en 1985. Et depuis ce temps, elle s’est spécialisée dans les tirs.

CARLOSCarlos, le persévérant

Le nom de Carlos Sylvain Rakotoarivelo et la pétanque malgache sont indissociable. Bouliste confirmé ou amateur, Carlos reste une icône où il reste encore très actif et efficace. En 2007 à Pattaya, Thaïlande, Carlos a ravi le titre de champion du monde de tirs de précision. Après un parcours assez difficile aux éliminatoires Carlos a pris le dessus du Français Miléi Pascal avec 41 points au tableau.

Les seniors à La Réunion et les juniors en Tchécoslovaquie !

En octobre 1999 à La Réunion, la triplette malgache composée de Christian Andriatseheno, de Kailas Oukabay et de Jean Jacky Randriananisana a remporté le titre de champion du monde. C’est le titre chez les seniors. En 2003, le trio formé par Zoel Toutoune Tonitsihoarana, Mahefa Andriamampiadana, Lahatra Randriamanantany et Sitraka Andriamampiadana issus du club Hula et du CBT, qui viennent de gagner avec brio la finale du championnat du monde de Brno, en Tchécoslovaquie, en venant à bout de l’Algérie sur le score éloquent de 15 à 9.

Dossier réalisé par Tanjona HARIJAONA.

Championnats du Monde de pétanque : Madagascar touche à son rêve

Posté par BOULEGAN le 4/12/2016 17:50:00 (18839 lectures) Articles du même auteur

 

A l'issue d'un championnat du monde parfaitement organisé, Madagascar a conquis le titre mondial pour la deuxième fois de son histoire. A revoir sur l'Equipe, vendredi 23 décembre...
 

Madagascar touche à son rêve

 

 

 

Lova RAKOTONDRAZAFY

Christian "Nanou" ANDRIANIAINA 

Hery RAZAFIMAHATRATRA

Tita "Mims" RAZAKARISOA 

 

Pour un pays où la pétanque est élevée au rang de sport-roi, un pays où les gamins apprennent le jeu avec des pierres en rêvant, un jour, de jouer avec de vraies boules en métal, un pays où les joueurs de niveau international se comptent par dizaines, l'attente était gigantesque. Depuis l'annonce de la tenue des Championnats du monde 2016 à Tananarive, c'est tout un peuple qui s'était pris à espérer, après dix-sept longues années d'attente, le retour du titre mondial dans la Grande Ile. Des mois d'organisation, des semaines de préparation sportive ont finalement donné leur fruit, en fin d'après-midi, au centre du magnifique Palais des sports de Mahamasina. La sélection malgache, emmenée par un Andrianiaina des grands jours, est venu à bout d'une équipe du Bénin qui avait, par sa classe et sa solidité, enchanté le championnat durant trois jours.

 

Portés par un public parfois un peu limite dans ses interventions, mais animé par une passion incontestable pour le beau jeu, les joueurs malgaches ont déployé toute la gamme des coups de la pétanque, sur un terrain qui avait eu raison de la majorité de l'élite mondiale. Un Tita parfait et complet et un Hery qui démontrait toute l'étendue de son talent finissaient, à l'issue d'une partie qui avait démarré sur les chapeaux de roue, par avoir raison d'une sélection béninoise que les amateurs de pétanque ne sont pas prêt d'oublier.

 

Le Palais des sports pouvait se mettre à danser, Jean-Luc Razafindrabe et le comité d'organisation pouvaient respirer : aujourd'hui, à Tananarive, c'est la pétanque qui a gagné.

 

 

La finale

 

Madagascar bat Bénin 13-5

 

 

Le match commence très fort, avec deux gros points de Tita sanctionnés par deux carreaux de Bio. Mais Botre ne suit pas. Gros départ de Nanou également qui fait carreau sur deux boules collées et frappe. 2-0 pour Madagascar, qui concède deux points, malgré un nouveau carreau de Nanou, sur un contre au bouchon de Héry. A la mène suivante, Hery sauve Tita, qui s'était égaré deux fois, en embouchonnant. La mène, qui se poursuit en fond de cadre, vient à l'avantage des Malgaches, mais Nanou, long, tamponne le but et annule. Gros niveau de jeu à la quatrième mène après une entame moyenne des deux côtés, jusqu'à l'avant-dernière boule où Bio crochète et frappe la sienne, ouvrant une mène de 3 à ses adversaires. L'arbitre Patrick Grignon menace d'interrompre la partie si des spectateurs manifestent encore pendant les tirs. Les Béninois recollent à 5-4, mais Madagascar réalise trois points après un tir à la sautée de grande classe signé Nanou. 8-4.

 

 

Hery, passé pointeur à la mène précédente, continue à peser sur la partie et les Béninois craquent : Bio ne frappe qu'une fois, Latedjon et Botre s'égarent, Madagascar a quatre boules et le point par terre ! Tita met les deux siens, Nanou ajoute sous les vivats et se retrouve avec une boule de gagne au milieu d'une Palais des sports en ébullition. Elle est peut-être trop lourde, il n'ajoute pas. 12-4.

Le Bénin fait rentrer Patrick Tsimba, Ronald Botre passe au point : bonne pioche, le Bénin repart. 12-5. On joue court, l'entame de Botre donne l'avantage à son équipe, mais Bio manque sa deuxième. Ca se joue encore, mais Tsimba manque double. Botre se perd, les Malgaches exultent : ils sont champions du monde !

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×