Gouvernement

dada.jpgwikipedia.jpg

CONSTITUTION DE LA IVème REPUBLIQUE DE MADAGASCAR :

DU PREMIER MINISTRE

recueillis par Robert Andriantsoa (malagasy58@gmail.com - tany_masina@yahoo.fr)

Article 65.

Le premier ministre, chef du Gouvernement :

1° conduit la politique générale de l'État ;

2° a autorité sur les membres du Gouvernement dont il dirige l'action, et est responsable de la coordination des activités des départements ministériels ainsi que de la mise en œuvre de tout programme national de développement ;

3° a l'initiative des lois ;

4° arrête les projets de lois à soumettre à la délibération du Conseil des ministres et à déposer sur le bureau de l'une des deux assemblées ;

5° assure l'exécution des lois ;

6° exerce le pouvoir réglementaire sous réserve des dispositions de l'article 55 alinéa 3 ;

7° veille à l'exécution des décisions de justice ;

8° saisit, en tant que de besoin, les organes de contrôle de l'administration et s'assure du bon fonctionnement des services publics, de la bonne gestion des finances des collectivités publiques et des organismes publics de l'État ;

9° assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l'étendue du territoire national dans le respect de l'unité nationale ; à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l'ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ;

10° en cas de troubles politiques graves et avant la proclamation de la situation d'exception, peut recourir aux forces de l'ordre pour rétablir la paix sociale après avis des autorités supérieures de la Police, de la Gendarmerie et de l'Armée, du Haut Conseil de la Défense nationale et du Président de la Haute Cour constitutionnelle ;

11° est le chef de l'administration ;

12° nomme aux emplois civils et militaires ainsi qu'à ceux des organismes relevant de l'État, sous réserve des dispositions de l'article 55 alinéa 4.

Il peut déléguer certains de ses pouvoirs aux membres du Gouvernement.

Il assure le développement équilibré et harmonieux de toutes les collectivités territoriales décentralisées.

Sans préjudice des dispositions de l'article 55, il peut, à titre exceptionnel, sur délégation expresse du président de la République et sur un ordre du jour déterminé, présider le Conseil des ministres.

Article 66.

Le premier ministre préside le Conseil de Gouvernement.

En Conseil de Gouvernement :

1° il fixe le programme de mise en œuvre de la politique générale de l'État et arrête les mesures à prendre pour en assurer l'exécution ;

2° il exerce les autres attributions pour lesquelles la consultation du Gouvernement est obligatoire en vertu de la présente Constitution et des lois particulières ;

3° il décide des mesures de mise en œuvre des programmes nationaux de développement économique et social, ainsi que de celui de l'aménagement du territoire, en collaboration avec les autorités des collectivités territoriales décentralisées.

Article 67.

Les actes du premier ministre sont contresignés, le cas échéant, par les ministres chargés de leur exécution.

Un dossier de Jeannot RAMAMBAZAFY

Gment koloLe Gouvernement de Kolo Roger, premier Gouvernement de la IVème République de Madagascar, est composé de 31 membres dont 6 femmes. Sept ministres ont déjà fait partie du gouvernement de Transition. Maharante Jean de Dieu, Ahmad, Jules Etienne, Roland Ratsiraka et Paul Rabary font partie des surprises qui intègrent ce nouveau gouvernement.

Rivo Rakotovao . Ministre d’Etat chargé des infrastructures, de l'équipement et de l’aménagement du territoire

Joeli Lalaharisaina Valérien  . Ministre auprès de la Présidence chargé des ressources stratégiques

Gal Jean Olivier Dominique Rakotozafy . Ministre de la Défense Nationale

Arisoa Lala Razafitrimo . Ministre des affaires étrangères

Noeline Ramanantenasoa . Ministre de la Justice, garde des Sceaux

Jean Razafindravonona . Ministre des Finances et du budget

Gal Herilanto Raveloharison . Ministre de l’Economie et de la planification

Olivier Mahafaly Solonandrasana . Ministre de l’Intérieur et de la décentralisation

Jules Etienne Rolland . Ministre de l’Industrie, du développement du secteur privé et des petites et moyennes entreprises

Roland Ravatomanga . Ministre de l’Agriculture et du développement rural

Kolo Roger (Premier Ministre) . Ministre de la Santé publique

Marie Monique Rasoazananera . Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Paul Rabary . Ministre de l’Education Nationale

Horace Gatien . Ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle

Roland Ratsiraka . Ministre des Travaux publics

Blaise Richard Randimbisoa . Ministre de la Sécurité publique

Anthelme Ramparany. Ministre de l’Environnement et de l’écologie et des forêts

Narson Rafidimanana . Ministre du Commerce et de la consommation

Fienena Richard . Ministre de l’Energie

Johanita Ndahimananjara . Ministre de l’Eau

Ahmad . Ministre de la Pêche et ressources halieutiques

Joseph Martin Randrimampionona . Ministre de l’Elevage et de la protéction animale

Jacques Ulrich Andriantiana . Ministre des transports et de la météorologie

Maharante Jean de Dieu . Ministre de la Fonction Publique et des lois sociales

Johasy Raharisoa Eleonore . Ministre de la Protection sociale et de la femme

Benjamina Ramanantsoa Ramarcel . Ministre du Tourisme

Neypatraiky André Rakotomamonjy . Ministre des Télécommunications, des postes et des nouvelles technologies

Cyrille Reboza Mahaforona . Ministre de la Communication et des relations avec les Institutions

Jean Anicet Andriamosarisoa . Ministre des Sports et de la jeunesse

Voanalaroy Randrianarisoa . Ministre de l'Artisanat, de la Culture et des patrimoines

Paza Didier Gérard . Secrétaire d’Etat auprès du Ministère de la Défense Nationale chargé de la Gendarmerie

Démission en bloc du gouvernement malgache

KoloLe gouvernement de Madagascar dirigé par Roger Kolo a démissionné en bloc lundi 12 janvier. La présidence malgache, qui a donné l'information, n'a cependant fourni aucune autre explication. « Jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement de la République, les membres du gouvernement démissionnaire assurent les affaires courantes », précise un décret signé par le chef de l'Etat Hery Rajaonarimampianina.

Cette nouvelle avait été largement anticipée par la presse locale, qui faisait état de rumeurs, contre-rumeurs, complots et calculs politiques. Croisant des journalistes à Antananarivo, la capitale, lundi soir, M. Kolo n'a voulu faire aucun commentaire. Son gouvernement était notamment très critiqué sur sa gestion de l'approvisionnement en électricité, alors que la Grande Ile est confrontée à des délestages de plus en plus fréquents. Deux personnes ont trouvé la mort en décembre après des manifestations antidélestage à Tamatave, dans l'est du pays. Et le limogeage du ministre de l'Energie, Richard Fihenena, n'a rien changé à la situation.

RETOUR À L'ORDRE CONSTITUTIONNEL

Roger Kolo avait été nommé en avril 2014, alors qu'Hery Rajaonarimampianina, élu cinq mois plus tôt avec le soutien d'Andry Rajoelina – qui dirigeait Madagascar depuis qu'il avait déposé le président Marc Ravalomanana en 2009 – avait refusé de désigner un premier ministre choisi par ce dernier.

Le président, qui n'a pas de majorité parlementaire, va maintenant devoir former une nouvelle équipe gouvernementale, alors qu'il doit rencontrer mardi ses quatre prédécesseurs, Andry Rajoelina, Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy, pour une deuxième table ronde organisée par les Eglises du pays en vue de relancer la réconciliation nationale.

Roger Kolo, un médecin radiologue de 71 ans qui a passé trente ans en France et en Suisse, avait affirmé lors de sa prise de fonction vouloir faire de Madagascar un pays émergent, exportateur de produits finis à haute valeur ajoutée. Sa nomination à la tête du gouvernement malgache avait marqué un retour à l'ordre constitutionnel après cinq ans de crise politique sous M. Rajoelina, qui s'est concrètement traduit pour la Grande Ile par la levée des sanctions internationales et le retour des bailleurs de fonds.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×