PRESENTATION

wikipedia.jpgdada.jpg

Création du monde

creation-de-l-univers1.jpg

   Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

                                 Dieu dit : que les eaux qui sont au-dessous se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse.

            Et cela fut ainsi.

                                 Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers.

            La terre était informe et vide.

                                Dieu vit que cela était bon.

                                                                                                          (La Sainte Bible)

La Terre est âgée de 4,6 milliards d’années.

À la fin du permien, tous les continents de la planète sont réunis en un seul immense territoire : la Pangée ( toute la Terre).

Au début du jurassique, deux super continents regroupent la majeure partie des terres émergées :

laurasie-gonwana.jpg

  • la Laurasie au nord (regroupant l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord),
  • le Gondwana au sud (l’Amérique du Sud, l’Afrique, Madagascar et l’Arabie).

Ils sont séparés par une vaste mer, la Téthys.

L’Antarctique et l’Australie forment un bloc unique qui se détache du Gondwana, tandis que l’Inde dérive vers le nord.

Progressivement, l’Amérique du Nord dérive vers l’ouest et s’éloigne du Gondwana, ouvrant peu à peu le golfe du Mexique. Dans l’hémisphère Sud, l’Amérique du Sud et l’Afrique commencent à s’éloigner l’une de l’autre.

Au sud de l’Équateur, dans l’Océan Indien, la cinquième île du monde après l'Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo, une île aux dimensions impressionnantes, est séparée du continent Africain par le canal du Mozambique.

Madagascar, cette île continent de la mer océane, dontla configuration épouse singulièrement l’empreinte d’un pied gauche, dont le gros orteil serait le cap d’Ambre, le petit orteil le cap Saint-André et le talon le cap Sainte-Marie, couvre une superficie de 587.000km2, et présente une longueur de côtes jalonnées d’îlots, estimées à plus de 5000 km.

En ce qui concerne son nom, il a été changé plusieurs fois à diverses époques. Car selon le récit de Thevet  penès quem tamem hujus rei sit fides, 'et l'on se fie à lui pour la véracité de cette chose', l'île a dû s'appeler jadis Pacras à cause de la quantité de tortues (car une tortue s'appelle Pacras). Ensuite, elle fut appelée selon un capitaine du Royaume de Céfola Albargra, c'est-à-dire Evêque. Puis on lui donna le nom de Manutia Alphil, c'est-à-dire Roi Puissant. Enfin, elle fut appelée Madagascar en allusion au nom du roi de Madagaxo (qui est l'île de la Lune et l'est resté) jusqu'à ce que les Portugais l'appellent l'Île Saint Laurent. »

Elle reste Madagascar.

Surface: 587’041 km2 (44e rang mondial)
Nombre d'habitants: 18,6 millions (2007)
Capitale: Antananarivo
Accession à l'indépendance: 1960 (ancienne colonie française)
Langues officielles: malgache, français, anglais

Si Madagascar est située à quelques encablures seulement de l'Afrique, les ancêtres de nombre de ses habitants proviennent d'Asie du Sud-est. Jusqu'en 1960, l'île était colonisée par les Français. La constitution de 1992 en a fait une république de type présidentiel. Le pays se compose à l'heure actuelle de 22 régions, de 119 districts et, à l'échelon inférieur, de communes. Les troubles politiques du printemps 2009 ont entraîné un changement à sa tête et une grande instabilité. Le gouvernement sortant était accusé de s'enrichir au détriment de la population. Madagascar demeure l'un des pays les plus pauvres au monde. L'action du WWF sur l'île consiste à protéger les forêts tout en accroissant la sécurité
alimentaire dans les villages où il implante des projets. Il est conscient du fait que la protection de l'environnement n'est possible qu'à la condition que la population locale puisse trouver d'autres sources de revenus.

Géographie et climat

Madagascar est également appelée la "Grande île rouge" en raison de la couleur de sa terre. Ses paysages sont extrêmement variés: des forêts des terres basses de l'Est au massif du Tsaratanana au Nord, en passant par les monts escarpés et les volcans des hautes terres du centre. La côte Nord-ouest, parsemée de criques, fait place à de larges plaines à l'intérieur des terres. Le Sud-ouest se caractérise quant à lui par ses paysages de hauts plateaux et ses déserts.

Les terres malgaches se répartissent en trois zones climatiques: les hautes terres du centre, au climat tempéré, les régions tropicales du Nord et de la côte Est et les zones arides du Sud. Les températures sont particulièrement élevées et les précipitations fortes durant la saison des pluies, qui s'étale de novembre à avril. Le temps devient ensuite plus frais et sec de mai à octobre. Le Sud-ouest est régulièrement la proie de cyclones destructeurs. Il y a près de 2000 ans, lorsque les premiers hommes sont venus peupler l'île, elle était couverte d'une végétation luxuriante. Le WWF s'engage aujourd'hui pour que les surfaces boisées restantes, avec leur flore et leur faune uniques, soient préservées et mieux
connectées entre elles.

Nature

L'île est coupée du continent africain depuis près de 165 millions d'années. Depuis s'y sont développées une faune et une flore uniques. 80% des plantes, dont 4000 variétés d'arbres, la moitié des oiseaux, 90% des reptiles et amphibiens et la totalité des mammifères, dont les emblématiques lémuriens, sont endémiques: ils n'existent qu'à Madagascar. Mais l'environnement a subi un lourd tribut: seules 10% des surfaces boisées d'origine ont subsisté. Les forêts pluviales de l'Est et du Nord-ouest, elles aussi caractérisées par une grande diversité d'espèces, ont majoritairement disparu et les connections entre surfaces boisées se font de plus en plus rares.

Les grandes surfaces de forêt tropicale de l'Est et du Nord-ouest, les forêts tropicales, les savanes épineuses, les steppes, les déserts et les savanes sèches de l'Ouest et du Sud ont fait place à de simples résidus de forêt. Les forêts sèches abritent de nombreuses espèces endémiques, dont sept sortes de baobabs, l'Afrique n'en abritant, à titre de comparaison, qu'une seule espèce.

Population et religion

Les premiers habitants ont posé le pied sur l'île il y a quelque 2000 ans. Même si leur origine n'est pas prouvée à ce jour, certains éléments indiquent qu'ils seraient originaires d'Afrique de l'Est, du Proche-Orient, du Sud et du Sud-est asiatique. Alors que la densité de population est restée très faible pendant des siècles, Madagascar compte aujourd'hui plus de 20 millions d'habitants. La population croît à un taux annuel estimé à 3%. La majorité des habitants vivent de l'agriculture de subsistance (destinée à couvrir leurs propres besoins), qui se concentre sur la culture du riz et l'élevage.

90% de la langue malgache proviennent du maanyan, langue du Sud de Bornéo. Le malgache est un véhicule identitaire qui unit les différents groupes ethniques, aux traditions très hétéroclites. Seule la frange cultivée de la population parle le français, un reliquat de la période coloniale. Les principales populations immigrées proviennent des Comores, de France, et plus récemment, de Chine et d'Inde.

Près de la moitié des habitants de Madagascar sont animistes ou pratiquent le culte des ancêtres, plus de 40% d'entre eux sont chrétiens et 7 à 10% sont musulmans.

Economie et développement

Madagascar vit majoritairement du tourisme, de l'industrie textile, de l'industrie légère, de l'agriculture (Madagascar étant le principal exportateur de vanille à travers le monde) et de l'exploitation minière et pétrolière. L'immense pauvreté qui sévit dans le pays, le taux élevé de mortalité infantile et d'analphabétisme (30% d'analphabètes) ralentissent considérablement le développement du pays. La population surexploite les ressources pour survivre, au détriment de la nature. De nombreux paysans pratiquent l'abattage illégal pour constituer du bois de chauffage et produire du charbon de bois. Les risques liés aux incendies menacent la sécurité alimentaire à long terme. L'espérance de vie moyenne n'atteignait
que 53 ans en 2007. D'après le Rapport 2009 sur le développement humain, près de 90% de la population a vécu entre 2000 et 2007 avec moins de deux dollars par jour. 53% seulement de la population a accès à l'eau potable et près de 80% des actifs sont employés dans l'agriculture. Madagascar a toutes les caractéristiques d'un pays en voie de développement.

Sources :
WWF International: http://www.panda.org/who_we_are/wwf_offices/madagascar/, consulté le
28.10.2009
PNUD: Rapport 2009 sur le développement humain, consulté le 28.10.2009
CIA World Factbook 2009, consulté le 5.11.2009
Fischer Weltalmanach 2008

 

 

 

 

LA GRANDE TERRE MADAGASCAR sur le site de Robert. manager .

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : mardi, 18 Novembre 2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site